lundi 26 septembre 2011

du soir au matin

Sept heures du matin. Je m'engage dans  l'avenue S. mes jambes connaissent par coeur  le chemin bien que je ne l'aie pas parcouru depuis des années. Aucun bar ouvert mais sur la petite place une boulangerie s'éclaire. Il fait encore nuit lorsque j'arrive sur la placette  près du lycée. Une statue  fraichement ravalée orne une fontaine sans eau. Le poète  Goudouli ? Non, un vieil homme, entouré de jeunes visages. Quelques mots gravés sous ses pieds "Le soir de la vie".
Posté par Ennairam à 21:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 10 août 2011

Carte Postale

de la vallée des Merveilles
Posté par Ennairam à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 29 juillet 2011

La Loire en juillet

Posté par Ennairam à 21:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 27 mars 2011

   
Posté par Ennairam à 23:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 11 mars 2011

Chez moi

Posté par Ennairam à 14:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 17 janvier 2011

O.

Ce matin-là brillait un soleil vif de fin d'automne. j'ai garé la voiture, pris la canne sur le siège arrière et je me suis dirigée vers le petit jardin au pied de l'obélisque qui commémore une bataille du dix-neuvième siècle. La vue s'étend sur Toulouse et les Pyrénées, on aperçoit le pic du Midi. Il n'y avait aucun promeneur, les bancs étaient déserts. Un instant  j'ai contemplé la ville,  le paysage,  le lointain. Ma mère venait jouer ici, enfant, avec son cousin. J'ai pensé à la petite fille vive et rieuse et à la... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 22:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

lundi 11 octobre 2010

pour une machine à coudre

Les vide-grenier sont des marchés où des gens comme vous et moi vendent ce  que tout un chacun a  chez soi et qui prend de la valeur au prétexte que cela vient de chez l'autre plutôt que de chez nous. J'y achète les mêmes objets que ceux que j'ai donnés à Emmaüs un mois plus tôt. On y va  avec le secret espoir de la bonne affaire (le Zodiaque introuvable dont l'heureux proriétaire ne connait pas le prix !), et avec cette curiosité amusée que l'on peut avoir dans un musée  : les vide-grenier sont l'exposition... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 23:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 17 mars 2010

de lumière et de béton

Je me souvenais de l'émotion ressentie il y a quarante ans en entrant dans cette église.Extrait des "Archives Océanes" (Laurencé Périn) : Une fois franchi le seuil de l’église Saint-Joseph, le regard s’élève naturellement vers le haut de la tour, inondée de lumière. « Je veux une lumière dorée, que vous obtiendrez comme vous l’entendrez » : telle fut la commande qu’Auguste Perret passa auprès du maître verrier Marguerite Huré pour la réalisation des vitraux de l’église Saint-Joseph. Pour exaucer ce vœu, elle fabriqua... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 23:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 7 mars 2010

Impressions

J'aurais aimé vous raconter : l'odeur du café torréfié à la descente du train, les embruns sur la promenade de Sainte-Adresse, les merveilleuses couleurs couchées par le soleil sur le béton doré de l'église Saint-Joseph à travers les pavés de verre rouges verts jaunes, son clocher-phare qui emporte notre regard de l'intérieur, le ferry quotidien pour l'Angleterre , jaune vif,  sortant lourdement du port et les cargos, accompagnés de leur pilotine, le lumineux musée Malraux et sa collection de Boudin, le torréfacteur passionné et... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 20:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 22 février 2010

blogues et déblogues, diablogues

L'autre jour, je vous avais concocté un papier, ou plutôt un parchemin, au moment de poster, envolé le billet, une panne de connexion d'une fraction de seconde, et plus rien, plus de photo patiemment chargée, plus de texte tapé comme d'habitude très vite  avec deux doigts à la plus pure manière commissariat de police et directement sur la plateforme. . Au même moment blogger -oui je vous fais des infidélités- refusait aussi un billet, je n'en comprenais pas la cause, eh bien figurez-vos que c'était parce que j'avais... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 22:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]