La déchetterie, comme les magasins de bricolage, est surtout fréquentée par des hommes. Mon ami Ellsworth me disait l'autre jour que la vie des femmes françaises devait être un enfer à devoir toujours se demander comment s'habiller pour être à la mode. J'ai donc revêtu aujourd'hui un jean troué, un T-shirt orange et des gants Mapa roses pour me rendre en ce lieu et me débarasser enfin de tout ce que mon prédécesseur avait accumulé dans le minuscule laboratoire de sciences sans fenêtre où j'officie quatre heures par semaine depuis le mois de septembre.

Me voilà partie avec quatre-cents pots de yaourt en verre, cinq batteries de voiture et deux grands bacs de pots de confiture remplis de magnifiques cristaux bleus trempant dans un liquide bleu, un truc à base de sulfate de cuivre que je n'ai jamais fait réaliser à mes élèves mais que ce professeur semblait apprécier particulièrement.

Là-bas vous devez montrer vos papiers et dire ce que vous avez à déclarer (à l'entrée est indiqué "ACCES INTERDIT A TOUTE PERSONNE NON AUTORISEE"...). Timidement j'indique qu'en sus des vieux fauteuils de jardin, polystyrène et autres pots de yaourts je suis en possession de nombreux pots de bouillie bordelaise (pour minimiser).

"Nous ne prenons pas l'alimentaire ici madame!"
"La bouillie bordelaise c'est un produit chimique..."
"Alors ici par terre "

 Je me suis dépêchée d'aligner la soixantaine de bocaux avec leurs couvercles étiquetés aux noms d'élèves inconnus, rappelant des résidus d'humeurs corporelles étranges, avec la curieuse impression de réaliser une installation de Boltanski.

Auparavant je m'étais débarassée des batteries auprès d'un Roumain qui attendait en amont avec son camion et à qui j'avais déjà refilé la machine à laver en panne, mes vieux chargeurs de portables et autres ferrailles."Sarkozy c'est fini Madame !"
Oui ai-je répondu en riant. Nous nous sommes serré la main pour réparer quelque mauvais accueil fait par le président Français au président roumain.

On vote dans un mois. Je ne sais ce qui est fini et ce qui commence. Tomorrow is another day.