Un enfant qui perd ses parents est orphelin. Il n'y  pas de mot pour un parent qui perd son enfant, est-ce parce que c'est indicible ou parce que c'était chose si courante autrefois de perdre des enfants en bas âge que l'on ne cherchait même pas de mot, cela allait de soi ? Celui qui perd son conjoint est veuf ou veuve, je ne connais pas de mot exprimant la perte d'une sœur ou d'un frère. On n'est pas veuf non plus de ses amis ...
Pendant que je buvais une flute de Champagne en agréable compagnie mercredi soir, deux voitures se percutaient sur une petite route de Charente-Maritime : j'ai bien failli devenir orpheline de sœur.
Comme j'ai moi-même eu deux accidents de voiture et qu'au salon de l'auto j'ai testé le tonneau de la sécurité routière, j'y vais de mon couplet :

  • l'attention de tous les instants (mon beauf a eu le bon réflexe de braquer à gauche)
  • les airbags (leur ont sauvé la vie)
  • ne jamais oublier qu'une automobile est un cercueil roulant
  • tout objet qui traîne dans l'habitacle (bouteille, briquet, livre ou autre)  peut devenir projectile tueur en cas de choc

toyota