Y a des trucs nouveaux dans la vie  : autrefois, vous laissiez votre bébé tremper dans la pataugeoire, voire vous le preniez avec vous dans le grand bassin, vêtu d'un minuscule slip de bain "comme papa", au risque de laisser s'échapper quelque pipi ou autre. Maintenant on a évolué, il existe des couches spéciales piscine, plus question de laisser des marmots débraillés  polluer l'eau chlorée.

Je me demande  si  le bébé Cadum de mon enfance avait les fesses à l'air.. C'était devenu une appellation contrôlée "bébé cadum"  :  le summum du compliment néonatal.
Les choses changent, donc les savons ne sont plus des savons, mais des non-savons qui ne se présentent plus en petit pains arrondis roses et durs mais en flacons sérieux que l'on ne sait jamais où jeter lorsqu'ils sont vides. Le bébé Cadum a laissé la place à une maman  très douce si l'on en croit le slogan tiré par le latex du bonnet de bain  : "tout doux tout Manaudou".

Je regarde cette affiche dans mes rues depuis hier, et je n'en crois pas mes yeux. Visage cireux, couleurs rose pisseux, tatouage sur la main, je me demande ce que veut me faire entendre cette image très laide. Qu'il faut se non-savonner avant de plonger dans la piscine ? que ce non-savon est très glissant ? ou au contraire qu'on ne risque pas de glisser sur la savonnette  (pauvre savonnette en voie de disparition) ? On pourrait penser que cette photo vante quelque thérapie,  comme celles où des célébrités suent en ce moment sur des vélos pour aider la chirurgie cardiaque ?

Je lis les journaux et j'écoute la radio, mais je n'ai pas la télévision, et je l'avoue, Laure Manaudou, j'étais à deux palmes de ne pas la connaitre. Il parait qu'elle aurait un jour écrit le nom de son amoureux dans sa main et que tout le monde (sauf moi) l'avait vu. Eh bien, il doit être content l'amoureux, de se voir remplacé par un non-savon ! (en flacon c'est mieux).

Non, décidément, je n'ai pas tous les codes pour comprendre cette publicité et j'ai hâte qu'elle soit remplacée par quelque chose de plus drôle. Je reviens demain ...peut-être... si je n'ai pas glissé dans ma baignoire, sur mon savon surgras  ...