Lecteur attentif, tu auras remarqué que ce blog est ponctué d'angoisses capillaires et que je relate chacun des passages de ma tête entre les mains des hommes ou femmes de l'art. J'ai donc pris mon deuxième rendez-vous chez les garçons coiffeurs, dans l'espoir que ma tignasse pourra garder un temps la couleur que j'aurai choisie. Si un jour j'ai cru avoir la couleur de la femme de Robert : noir de jais, mes cheveux n'en faisant qu'à leur tête ont décidé de virer au blond vénitien (appelons-le ainsi pour passer sous silence le verdâtre concomitant) au bout de quatre jours. Chez les GC, on m'a promis une teinture avec pigments spéciaux  inattaquables qui ne virent pas. Retrouverai-je mon châtain d'antan ? Certes j'envisage toujours le radical virage au blanc, mais l'idée de ressembler un temps à un marbré au chocolat ne m'amuse guère. Et puis le blanc, c'est très beau sur FH ou  MS ...
La dernière fois mon garçon coiffeur s'appelait Agathe, pour le deuxième, j'ai rendez-vous avec Seb'. Seb' ! Encore cette manie des diminutifs qui me fait dresser les cheveux sur la tête (mon fils signe Kam ...). Je me demande si avec une appellation pareille il va me défriser !