Numéro 26

A mon entrée en sixième, on m'a fait couper les cheveux très courts, pour que l'internat me soit plus facile ...

Le bon côté de la chose, c'est que l'on pouvait me prendre pour un garçon. De temps à autre je raccourcissais le tout moi-même aux ciseaux, et je me rappelle avoir été appelée Jeanne d'Arc à  l'occasion d'une coupe un peu radicale.

Passionnant isn't it ?