NOËL ET MORALE AUX MAISONS SUR LA PRUDENCE (3)

chemin_e

UN BOURGEOIS

"Marthe, ma fille avez-vous
A la nuit fermé la porte ?
Mis la harre ? les verrous ?
Tout est clos ? C'est sûr ? N'importe
J'y retourne voir. Pour peu
qu'un de ces gens sans aveu
Dont nous avons plein la ville
Dans la maison se faufile.
Il y mettrait bien le feu.

Serrez le bois, la javelle,
La volaille. Ayez bien soin
Surtout d'enlever l'échelle
Devant le grenier à foin.
C'est fait ? Laissez que je voie...
Là, derrière, à la Lamproie
Entendez ce train qu'ils font ! ...
Qui vient là ?...Le chien aboie...
Qui ? Pas grand chose de bon.

Qui ?...C'est un âne qui passe
Un vieux, une femme lasse."

Marie Noël in "Le rosaire des joies" Poésie Gallimard

(A suivre ...)